1. Le Projet Sens

« Pour toute chose, il existe une phase immatérielle qui précède la phase matérielle et il y a un projet dans la phase immatérielle et un sens dans la phase matérielle ».

Ainsi toute chose a un créateur. Le projet de la «chose» se fait dans sa phase immatérielle et la chose une fois créée exprime son sens (celui qui correspond au projet qui la sous-tend) dans sa phase matérielle.

Un bébé va naître. Il deviendra fille ou garçon. Cet être vivant, c'est une chose, certes, mais ce n'est pas une chose quelconque : le bébé est une chose vivante. Cependant soumise à la loi des choses. Avant même qu'il n'existe, cet enfant existe dans une phase immatérielle, il n'était qu'un projet dans l'esprit de ses créateurs, son père et sa mère, c’est-à-dire le couple parental.

Il existe toujours un projet à la conception d'un enfant, qu'il soit conscient ou inconscient. Toute sa vie, il exprimera dès lors le sens qui était contenu dans le projet de ses parents au moment de la conception.

Toute sa vie, l'enfant va exprimer le sens, dans ce qu'il réussira ou non, dans les maladies qu'il aura ou non, dans le métier qu'il fera, dans sa vie affective. C’est ce que l’on appellera le PROJET-SENS.

Sa mère et/ou son père l'a rêvé. Pour les soulager, l’enfant va le réaliser dans sa biologie ou dans son comportement. En fait, l'enfant va exprimer dans ses maladies, dans son comportement, dans son corps, dans ses difficultés, dans le ou les conflits présents dans l'inconscient du clan familial auquel il appartient.

Le projet sens est l'étude comparée entre notre vie jusqu'à aujourd'hui sur une période allant depuis 9 mois avant le désir de papa et de maman de nous procréer jusqu'à 1 an après notre naissance.

De la période prénatale jusqu'à 1 an :

C'est "Le projet sens" ou l'empreinte de naissance selon Jean-Philippe Brebion, qui va de quelques mois avant la conception jusqu'aux 12 mois de l'enfant. Françoise Dolto a expliqué que pendant cette période l'enfant prend à 100% toutes les émotions ; les désirs, les projets, les chocs, les évènements de sa mère, heureux ou malheureux, comme vrais et siens. Il n'a pas d'identité propre, sa mère et lui sont une seule et même personne, tout ce que la mère va vivre sera "engrammé" dans l'imaginal de son enfant, (inconscient réel de l'enfant et non pas imaginaire), comme des mémoires le plus souvent inconscientes. Cette période va pour tout individu sur cette planète, être sa véritable identité et toute sa vie le cerveau n'aura de cesse que de revenir à cette identité.

Nous portons le projet de nos parents sans en avoir la conscience, ce qui fait que souvent, nous avons du mal à réaliser les nôtres et à vivre nos rêves !


Le cerveau va prendre à 100% ce manque de présence et va rester "fasciné" à l'absence vécue dans cette période, puisque, comme expliqué plus haut, notre identité pour toute une vie, est ce que nous vivons pendant cette période de 21 à 27 mois autour de la naissance.

Conclusion, pour résultante de ce programme de "séparation", une grande difficulté à couper le cordon ombilical et à prendre sa vie en main et ceci, tant que nous n'avons pas pris conscience de nos chocs psycho-affectifs inconscients.

Marie CHATELARD
Praticienne en décodage biologique, relation d'aide et développement personnel